La drogue «buddha blue», nouveau fléau des cours d’école

On l’appelle Buddha Blue ou encore PTC. Liquide inodore et incolore, cette drogue de synthèse s’inhale dans les cigarettes électroniques. Après des cas signalés en Bretagne, elle se répand dans le Calvados, où sept lycées ont fait des signalements. Le rectorat alerte les chefs d’établissements.

Lire la suite

Etre concentré ça s’apprend

Huit secondes : c’est la durée d’attention du poisson rouge. Neuf secondes ? C’est celle du millennial…

Il n’y a pas de fatalité au manque de concentration que parents et enseignants reconnaissent comme l’une des causes du manque de réussite scolaire. Pourtant être attentif et concentré est indispensable pour bien apprendre.

LES ÉLÈVES ne savent plus se concentrer. Tel est le constat des enseignants. Le phénomène qui touchait, autrefois, quelques élèves par classe se généralise. La faute au numérique ? Pour Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche en neurosciences cognitives à l’Inserm, à Lyon, une chose est sûre : avant l’arrivée d’Internet et des réseaux sociaux les sollicitations étaient plus limitées.

« Il y a une compétition farouche entre sollicitations et possibilités », affirme-t-il. Autant pour les enfants que pour les adultes. Le phénomène de la charge mentale illustre bien cela : trop de choses à faire ou auxquelles penser et pas assez de temps ou de disponibilité pour en venir à bout.

La question est de décider sur quoi porter son attention : tout ou une partie des tâches à accomplir ? Dans quel ordre de priorité ? Avec quelle efficacité ? Si elle est nécessaire dans la vie quotidienne, la concentration l’est davantage encore pour les apprentissages.

La suite, directement sur le site de l’ APEL National: https://www.apel.fr/famille-education/le-magazine-famille-education/le-dernier-numero/etre-concentre-ca-sapprend.html

 

 

JE SUIS DYSLEXIQUE (vidéo)

Je suis dyslexique raconte le combat que mène un jeune garçon dyslexique contre les mots et les livres. Ce combat l’amène dans un pays imaginaire où des montagnes de livres lui font obstacles.

Ce film d’animation s’inspire du vécu de son réalisateur, Mads Johan Øgaard. Le film raconte le combat d’un enfant dyslexique, contre les mots, les livres, les préjugés, les moqueries et le système éducatif. Un combat qui le fait se sentir seul face aux difficultés de la lecture et de l’écriture qu’il imagine comme une montagne insurmontable. Seul dans cet environnement hostile, il fait face à cette montagne qu’il n’a d’autre choix que de gravir.

Ce court-métrage permet aux personnes atteintes de dyslexie, enfants comme adultes, de ne plus se sentir isolées et incomprises. Il est toujours possible de se battre, de passer outre les difficultés et s’accpeter soi-même.

Je suis dyslexique a été récompensé par 12 festivals de films pour sa manière originale et sensible d’aborder le thème de la dyslexie.

FLASH: Chrome et Firefox – Comment faire ?

Certains professeurs demande à nos enfants d’utiliser des sites éducatifs qui utilisent FLASH (cela permet d’afficher des animations). Hors, les navigateurs actuels ne le prennent plus en charge nativement pour des raisons de sécurité.

Voici comment faire sous le navigateur Chrome et le navigateur Firefox:

Chrome: https://www.commentcamarche.net/faq/49194-activer-adobe-flash-player-sous-chrome
Firefox: https://support.mozilla.org/fr/kb/plugin-flash-garder-jour-resoudre-problemes#w_installer-ou-mettre-aa-jour-flash